Democratic Republic of Congo: Activites generatrices des revenus du groupe St. Jean Baptiste de la Paroisse de Cahi, Commune de Bagira Ville de Bukavu

 

3/4/19 - Projet: ‘’Renforcement de nouvelles générations en la nonviolence active et entrepreneuriat’’, financé par Pax Christi International.

Dans sa phase 2, le projet Renforcement de nouvelles générations en la nonviolence active et entrepreneuriat a mis en œuvre, son volet des Activités Génératrices des Revenus au profit des jeunes désœuvrés dans toute l’aire d’exécution de ce projet.

Pour l’implantation de  ces activités dans la ville de Bukavu,  Pax Christi Bukavu a choisi, le groupe de Jeunes Saint Jean Baptiste de la Paroisse catholique de Cahi en commune Bagira. Au cours de plusieurs séances d’identification des activités génératrices des revenus, ces derniers ont opté pour celles d’élevage des porcs et la vente des produits vivriers  dans une cantine alimentaire.

Au préalable, une étude de faisabilité pour toutes les deux activités a été faite suivi par l’élaboration d’un un business plan. Pour ces deux activités voici, les critères qui ont milité pour leur choix:

1. Elevage des porcs

  • Une gestation qui permet de faire deux à trois  reproductions par an car, elle dure 113 à 116 jours ( 3 mois, 3semaines, 3 jours).
  • La prolificité : A la mise bas, une truie peut porter 8à 9 porcelets.
  • Les porcelets se vendent rapidement. Avant d’atteindre 3 mois d’âge, des preneurs viennent déjà solliciter l’achat des porcelets en déposant d’avance leur argent,
  • La disponibilité de plusieurs fermiers disposant des porcelets de bonne race auprès dans le milieu à bon prix
  • Une forte demande et consommation de la viande de porc dans la ville de Bukavu et ses environs. Ce dernier temps dans la ville de Bukavu, les gens consomment à grande échelle, la viande de porc. Pour certains, cette viande a des vertus de ne pas être une chair blanche raison pour laquelle, elle est fort prisée par les malades de la ‘’goutte’’ et pour d’autres, elle est bonne et coûte moins chère par rapport à la viande de chèvre et de vache.
  • La disponibilité de l’espace bien sécurisé, l’engagement de tous les membres du groupe de  contribuer à l’alimentation des animaux.

2. La gestion d’une cantine alimentaire de vente de produits vivriers.

Une forte demande suite à la forte consommation de la farine de maïs dans la ville de Bukavu et ses environs. En effet, depuis les années 80, la population de la ville de Bukavu et ses environs ont a changé ses habitudes alimentaires à la suite de la rareté de la farine de manioc consécutive aux maladies des plantes notamment le manioc attaqué par la mosaïque de manioc et la striure brune et la cochenille. Aussi dans les anciens jadis producteurs de manioc, comme le territoire de Walungu, on a noté la rareté et l’infertilité  des sols et la destruction des routes de desserte agricole, les déplacements de la main d’œuvre jeunes dans les carrés miniers et l’insécurité dûe à la présence des milices et de groupes armé. A l’instar de ce territoire, ceux de Mwenga, Kalehe(Bunyakiri, Minova) grands producteurs des produits agricoles, ils font face aussi à l’insécurité, au mauvais état des routes de desserte agricole.

En outre, la ville de Bukavu connaît à ces jours une forte croissance de la population conséquente des réalités ci-haut énumérées. Ainsi, pour satisfaire les besoins en vivre surtout la maïs principal ingrédient dans la préparation du foufou aliment de base de la population, les grands commerçants se tournent vers les pays voisins notamment la Tanzanie et les petits commerçants de Bukavu au Rwanda précisément à Kamembe.

Ainsi, Bukavu est devenu le principal point d’approvisionnement de tous les gens venant de ces territoires environnants en farine de maïs. Aussi, le quartier Cahi où est située cette paroisse est une grande agglomération qui a une grande population. 

Au vu de ce contexte, une cantine alimentaire de vente de produits alimentaires offre une opportunité pour ces AGR. De même, la proximité entre la ville de Bukavu en RDC et le district de Cyangugu permet aux commerçants de faire leurs activités commerciales pendulaires sans contraintes. Il n’est pas étonnant de voir ces derniers faire plus d’une rotation à Kamembe chaque jour.

Voir les photos de ce projet et plus en cliquant ici.

 

Africa, Democratic Republic of Congo, Great Lakes, Bukavu, Pax Christi Bukavu, income generating activities, Empowering new generations on active nonviolence and entrepreneurship