Le National Catholic Reporter a nommé la coprésidente de Pax Christi International, Marie Dennis, personne de l’année

 

Du National Catholic Reporter

Alors que l’année 2016 tire à sa fin, la liste des souffrances que les humains ont endurées au cours de l’année semble infinie, ces souffrances sont dues à des guerres et des actes de terrorisme qui continuent à briser la paix dans le monde. La violence dont l’humanité est victime semble arriver à se renouveler à l’infini tout en alimentant toujours les mêmes causes : racisme, sexisme, injustice économique et dégradation environnementale.

L’insoluble tragédie de la Syrie, le massacre qui s’y produit et le désastre humanitaire qui en résulte au-delà de ses frontières et du continent, est le rappel le plus troublant de la faille qu’il y a dans nos structures actuelles à arrêter la violence.

La paix se doit de combattre les vents dominants de la violence ; la mission du pacificateur est de trouver des moyens pour se faire entendre au-delà des cris des combattants, mettre de l’avant la non-violence contre les forces, comme le pape François l’a fait remarquer, celui qui choisit la guerre ne le fait pas que pour des raisons idéologiques, mais aussi pour en tirer profit. L’appel pour faire la paix est harassant certes, mais sans doute plus essentiel aujourd’hui qu’à toute autre période de l’histoire humaine.

Il n’y a donc rien de surprenant que l’une des principales icônes qui ressort du lot soit une femme discrète dont sa vie qu’elle a consacré à la consolidation de la paix ait fait l’objet d’une conversation sans précédent au plus haut niveau de l’Église catholique.

Marie Dennis, coprésidente de Pax Christi International, sait depuis longtemps que, de nos jours, faire la paix dans le monde n’implique pas seulement de nouvelles façons d’agir, mais aussi de nouvelles façons de voir et de penser…

 
Marie Dennis, Pope Francis, Person of the Year, National Catholic Reporter