Récits de la paix

Pax Christi International croit en la dignité de chaque personne, parce nous sommes tous créés et aimées par Dieu. Notre spiritualité confirme que dans notre lutte contre la violence, la pauvreté et l'injustice, il nous faille agir avec amour et compassion - respectant la dignité humaine de nos adversaires, voire même les auteurs des crimes.

Cette croyance nous interpelle à construire des ponts entre les personnes et les communautés, qu’elles soient riches ou pauvres, afin de surmonter les frontières qui séparent et marginalisent les gens, établir des liens de collaboration entre ceux qui détiennent le pouvoir de prise de décision et ceux qui peinent à se faire entendre. Sur notre chemin pour une paix juste, nous cherchons la réconciliation et nous y travaillons.

 

Voix du Moyen Orient (Israël et Palestine)

J'ai vécu la présence de Dieu dans les témoignages de conversion qui avaient été partagés. L'un de ces derniers portait sur un père israélien qui ayant perdu sa fille, se rendit compte par la suite que sa peine n'était nullement différente de celle de cette femme palestinienne qui avait, elle aussi, perdu son bien-aimé. Il vécut une humanité commune qui lui ouvrit une immense compassion dans le cœur. Dieu est sûrement présent dans les efforts non violents des Palestiniens et des Israéliens. Ils sont entrain de dépasser les histoires d'animosité et de représailles, refusant de sombrer dans la frustration et la colère. C'est le meilleur de l'esprit humain qui agit en eux. Dorothy et ses collègues, nos témoins, n’en pouvaient plus de continuer à vivre avec de telles valeurs militaristes.

Le « Nouveau profil » est une organisation de non-militarisme qui incarne le virement vers les valeurs de la non-violence, de soutien réciproque et de coopération. Elle fait beaucoup de sensibilisation pour promouvoir un style de vie non-militariste.

 

– Rapporté par Mary-Ellen Francoeur

Antennes de paix, Pax Christi Montréal, Canada

 

 

Témoin de l'Asie du Sud (Sri Lanka)

Dilan (10 ans) et son père traversaient la lagune de Nandikadal lors de la dernière phase de la guerre (se terminant en 2009). Dilan eut tellement peur des frappes aériennes. Son père fut aussi effrayé alors qu'il  traversait la lagune boueuse, portant Dilan sur ses épaules. Le père de Dillan se souvint: « à un moment donné nous avons vu le corps d'une femme flottant dans la lagune. Il y avait beaucoup d'autres corps, mais celui de cette femme bloquait le passage aux déplacées internes.  

Beaucoup de gens balançaient le corps ça et là et cela était très irrespectueux. Nous montâmes vers le corps et le trainâmes vers un arbre énorme et l'y immobilisâmes afin qu'il ne flotte plus. C'était un geste de vénération et de respect envers  la femme décédée, et ce en dépit du fait que nous étions dans la crainte et l'angoisse ".

 

- Le Père Nandana Manatunga, The pain of the war victim children,

Human Rights and Media Resource Centre, Sri Lanka

 

 

Prôner la dignité des femmes originaires d'Afrique (République Démocratique du Congo) 

Dans leurs efforts pour promouvoir la dignité et le respect des femmes dans la République démocratique du Congo, surtout à l'EST du pays, les défenseurs des droits de la femme ont payé un lourd prix pour leurs actions : agressions verbales et physiques, viol, intimidation, détentions arbitraires, menaces de mort et torture.

Certains d'entre elles avaient été contraintes de fuir leurs foyers et d'être séparées de leurs enfants. D'autres avaient dû fuir le pays  pour sauver leurs vies, leurs membres de famille ont également été ciblés, leurs maisons et lieux de travail vandalisés, leurs biens confisqués ou détruits. Ainsi de suite.

Nous sommes confrontées à ces dangers parce que nous sommes des femmes et avons donc en commun le fait de faire face à une vulnérabilité particulière. Les risques sont plus élevés, parce que nous défions les structures sociétales, les institutions patriarcales, les intérêts économiques bien ancrés, les pratiques traditionnelles et les interprétations tordues des enseignements religieux. Nous sommes ciblés par des aînés de la communauté, des groupes religieux et même par nos membres de famille.

Nous faisons tout cela, parce que nous avons envie de dire: "vous qui avez été victime d'abus sexuel, sachez que vous aussi, vous demeurez précieuse à nos yeux. Vous demeurez toujours notre mère, notre sœur, une fille bien-aimée. Vous demeurez l'épouse chérie de notre père ".

 

– Justine Masika Bihamba, DR Congo, Coordinator of Synergie des femmes pour les victimes des violences sexuelles (Women’s Synergy for Victims of Sexual Violence).

Elle a reçu le prix de la paix Pax Christi en 2009.

 

 

Voix du rassemblement interncontinental de Pax Christi

Nous avons partagé de belles expériences de la non-violence,  de foi et de croyance. Nous n'avions pas directement  subi de violence, mais les violences dont d'autres personnes avaient été victimes, nous interpellaient vivement. En dépit de notre colère, nous essayons d'agir sans violence, d'humaniser et de racheter  autrui, afin de parvenir à créer une relation efficace et pratique avec ceux-ci. C'est notre spiritualité qui confirme qu'autrui est un être humain, un adversaire, pas un ennemi.

 

- Consultation Nord 2009, Anvers, Belgique

 

 

Voix de l'Amérique du Nordce from North America

Mon expérience de Dieu n'a pas changé, mais elle s'est sûrement renforcée. Je suis appelée à la conversion de plusieurs manières. Je suis mise au défi de reconnaître ma tendance à entretenir du ressentiment, de voir « autrui » comme « ennemi », à juger plutôt que d'écouter la personne en face. Je peux constater la nécessité de prier sans cesse pour l'ouverture, pour la compréhension et pour la compassion.

 

- Mary-Ellen Francoeur, Antennes de paix, Pax Christi Montréal, Canada

 

 

Perspective de Pax Christi International

Stratégie et méthodologie

La spiritualité de paix au tour de laquelle s'articule le plaidoyer de Pax Christi International en faveur de la paix est fondée sur l'option préférentielle pour la personne, la personne à part entière, « créée et aimée par Dieu. » Un plaidoyer inspiré par une telle spiritualité doit, par conséquent, mettre l'accent sur la perspective de la personne humaine.

Un tel plaidoyer nous invite à accompagner et servir ceux qui souffrent et qui sont victimes de l'égoïsme et des structures injustes, et en même temps, d'être présents où les décisions sont prises afin d'exercer une influence transformatrice sur les questions complexes de ces injustices-là.

Cette spiritualité, dont,  nous invite à construire des ponts entre les riches et les pauvres, à surmonter les frontières qui séparent et marginalisent les gens, à établir des liens de collaboration entre ceux qui détiennent le pouvoir de prise de décision et ceux qui peinent à faire entendre leur voix.

 

– Rev. Paul Lansu, Spiritualité du plaidoyer chez Pax Christi International 

Répresentation Internationale , plaidoyer et campagne, juin 2009