EUROPE

 

L’Europe a été le point de départ des deux Guerres Mondiales, au cours desquelles les dizaines de millions de personnes ont perdu la vie dans un carnage épouvantable qui n’a que trop duré. C’est en Europe aussi que le Mouvement Pax Christi a été fondé au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, sous la forme d’une Organisation basée sur la Foi avec la Paix pour objectif dans une Europe ravagée par la Guerre.

La periode d’après-guerre

Les guerres « chaudes » et dévastatrices ont été suivies par une « guerre froide » qui a été à peine moins terrible par la division de l’Europe en deux blocs qu’elle a entraînée, et par la terrifiante menace d’une agression nucléaire. Dans les années 90, nous avons vécu les tragiques conflits des Balkans qui nous faisaient prendre conscience de la fragilité de nos sociétés, et nous ont fait apparaître la nécessité impérieuse de construire pour l’Europe des structures politico-sociales bien plus solides.

L’Unification de l’Europe

Il y avait et il y a toujours pour nous une tâche énorme à accomplir : réconcilier toutes les populations et assurer leur coexistence pacifique en supprimant les divisions au sein de l’Europe et en y créant entre les gens - près de nous mais aussi au plan mondial - un climat de confiance. A l’heure actuelle, les Européens sont instamment invités à adopter un comportement d’ouverture et d’accueil, qui se concrétiserait par l’ouverture des frontières, dans un geste autant politique que sentimental et spirituel.

Les Européens ne peuvent se permettre de s’enfermer dans la « Forteresse Europe », ni de limiter leur horizon à l’Hémisphère Nord du Monde. Mais au niveau du Continent, l’Europe doit être une entité en voie d’unification, intégrant les diversités de toutes ses populations pour en faire une famille, dans le cadre politique du Conseil de l’Europe et de l’Union Européenne.

Pax Christi - un mouvement aussi diversie que l’Europe

Même si le processus d’intégration de l’Europe se poursuit, de nombreuses particularités continuent d’exister au sein du Continent, des différences que l’on retrouve dans le Réseau Européen de Pax Christi. Ce Réseau comporte d’une part, en Europe Occidentale, des Organisations-Membres polyvalentes, menant une très large gamme d’activités, mais d’autre part aussi, en Europe de l’Est, des Groupes d’un format beaucoup plus réduit.

Depuis un bon bout de temps maintenant, Pax Christi International a pu bénéficier de la coopération, au sein de son réseau, avec bon nombre d’ONG qui ne portent pas le nom « Pax Christi », comme en Croatie, en Bosnie-Herzégovine, en Serbie, dans la Fédération de Russie, en Pologne, en Suède, en France et en Irlande.

Les mutations que nous observons en Europe peuvent être positives mais aussi négatives. Alors qu’en Irlande du Nord, les parties ont choisi d’emprunter la route de la démocratie et de la non-violence, il subsiste ailleurs des conflits « non-résolus » ou « gelés » comme au Kosovo, en Tchétchénie, au Sud-Caucase ou à Chypre. Dans nombre de ces cas, nos Organisations-Membres se sont employées à lancer des initiatives de paix.

Une expansion en direction de l’Europe Centrale et de l’Est

L’Union Européenne poursuit un processus d’élargissement vers l’Europe Centrale et l’Europe de l’Est. Elle a par ailleurs arrêté une politique commune de Défense et de Sécurité. Nous observons par ailleurs un élargissement possible de l’OTAN en direction des Balkans et de l’Europe de l’Est. Depuis octobre 2001, l’OTAN a par ailleurs entrepris des opérations extérieures en Afghanistan. Tous ces développements ont donné lieu à la diffusion de Prises de Positions de la part de nos Organisations-Membres.

Pendant les conflits qui ont sévi en Ex-Yougoslavie de même qu’au terme de ceux-ci, un bon nombre de nos Organisations-Membres se sont impliquées dans la région des Balkans et de l’Europe du Sud-Est en soutenant des initiatives locales de paix. A titre d’exemple, un processus de dialogue entre Jeunes Serbes et Albanophones a été mis sur pied au Kosovo, mais c’était avant le déclenchement dans cette province de la guerre qui a ruiné cette initiative.

Heureusement, quand le conflit a pris fin, Pax Christi a relancé son initiative, en renouant le dialogue. La situation politique, sociale et économique régnant dans les Balkans nous préoccupe, comme elle préoccupe nos Organisations-Membres qui s’attachent particulièrement à défendre les droits des Minorités, et notamment des Personnes Déplacées et des Enfants.

A l’occasion de la célébration du 60ème anniversaire du Mouvement, son Prix Annuel de la Paix a été décerné à Jacques Delors, ancien Président de la Commission Européenne, en reconnaissance pour les efforts qu’il a déployés en faveur d’une paix durable et de la stabilité en Europe et de la constitution d’une Société ouverte, sociale et pacifique dans l’Union.

Pax Christi et l’Eglise

Les trois Assemblées Œcuméniques Européennes - Basil en 1989, Graz en 1997 et Sibiu en 2007 - ont suscité un nouvel élan parmi les Eglises d’Europe, notamment en matière de paix, de justice, de respect pour la création, d’immigration, de protection de l’environnement, de lutte contre le racisme, etc. Beaucoup d’Organisations-Membres de Pax Christi International se sont profondément impliquées dans la préparation de ces rencontres et ont participé, nombreuses, aux délégations des différentes Eglises.

Pax Christi International entretient d’excellentes relations avec Caritas Europe, avec la Conférence Européenne des Commissions « Justice et Paix », avec le Réseau de Foi et de Justice Afrique-Europe, avec la Commission des Episcopats de la Communauté Européenne (« COMECE »), avec le Conseil des Conférences Episcopales Européennes (« CCEE ») et avec la Conférence des Eglises d’Europe (« CEC »)

Au niveau interconfessionnel, Pax Christi International entretient d’excellentes relations avec le Conseil Européen des Dirigeants Religieux, et avec le Groupe d’Experts sur le Dialogue Interconfessionnel du Forum Européen des Jeunes.