Nations Unies : VIDÉO de la déclaration interreligieuse prononcée lors des négociations sur les armes nucléaires

 

Jasmin Nario Galace (représentante de Pax Christi Philippines) a fait, hier, une déclaration au nom des « Communautés religieuses préoccupées par les conséquences humanitaires des armes nucléaires », lors des négociations des Nations Unies sur les armes nucléaires, à New York. Cette déclaration fait suite à d’autres déclarations interreligieuses prononcées dans le passé ; elle a été initiée par l'association bouddhiste Soka Gakkai International (SGI) et soutenue par Pax Christi International ainsi que plusieurs de ses membres.

  • Regardez la vidéo de la déclaration de Jasmin Nario Galace ici (vidéo, avancer jusqu'à 2:52:33)
  • Consultez notre page Facebook pour plus de vidéos et d’informations autour des négociations sur  les armes nucléaires
  • Suivez-nos mises à jours en direct sur Twitter en utilisant le hashtag #nuclearban
  • Munis de notre dernière déclaration, nos membres ont interpellé les pays dotés de l’arme  nucléaire et leurs alliés pour qu’ils assistent aux séances de négociations sur l'interdiction des  armes nucléaires. 
  • Voir la déclaration en pdf ici
  • Lire cet article sur Jasmin Nario-Galace de Pax Christi Pilipinas a lu la Déclaration publique prononcée lors de la Première Conférence de Négociation en faveur d’un traité interdisant les armes nucléaires et conduisant à leur élimination

 

Déclaration publique prononcée lors de la Première Conférence de Négociation en faveur d’un traité interdisant les armes nucléaires et conduisant à leur élimination

« Communautés religieuses préoccupées par les conséquences humanitaires des armes nucléaires », Mars 2017, New-York

Depuis la première attaque nucléaire, en Août 1945, et les conséquences dramatiques du bombardement des villes d’Hiroshima et de Nagasaki, l’abolition du nucléaire est devenue un impératif. Depuis 1945, l’humanité est contrainte de vivre sous la menace d’une destruction apocalyptique. Le moindre usage des armes nucléaires non seulement détruirait l’héritage du passé de la civilisation humaine, mais compromettrait le présent et condamnerait les générations futures à un sombre destin.

Nos traditions religieuses respectives plaident pour le droit des personnes à vivre en sécurité et dans la dignité. Nous croyons aux principes de conscience et de justice ; nous tenons à honorer notre devoir de protection des plus vulnérables et de préservation de la planète pour les générations futures. Les armes nucléaires sont en contradiction totale avec ces valeurs et engagements. Aucun impératif – de sécurité nationale, de stabilité dans les rapports de force au niveau international, ou lié à la difficulté de vaincre l’inertie des politiques -  ne saurait être opposé à leur maintien, et encore moins à leur usage. Les conséquences humanitaires désastreuses des armes nucléaires exigent de ne plus y recourir, en aucune circonstance.

Nous voulons faire entendre notre voix au nom de la raison et des valeurs partagées de l’humanité. Nous saluons ces négociations, nécessaires pour interdire la pire arme jamais inventée. Nous dénonçons l’immoralité inhérente au fait de tenir des populations entières en otage par la menace d’une mort cruelle et misérable. Nous félicitons les responsables politiques de ce monde qui ont eu le courage d’entamer ces négociations. Nous exhortons ceux qui ne sont pas présents à re-considérer leur position et, tout au moins, à s’engager à prendre part de bonne foi à la session qui aura lieu au mois de Juin-Juillet.

En tant que croyants, nous appelons ces négociations à:

  1. Écouter la voix des rescapés de la bombe atomique (les Hibakusha) et à réaffirmer que le fondement de ce nouvel instrument juridique est la prévention des dommages humanitaires causés par l’utilisation des armes nucléaires. En effet, la raison d’être de ce nouvel instrument est de s’assurer que jamais plus un individu, une famille, une société n’ait à endurer la souffrance qu’ont connu les personnes touchées par la bombe atomique. Les conséquences humanitaires des armes nucléaires demeurent au coeur de tous les efforts de désarmement;
  2. Continuer à demander à l’ensemble des États de participer aux négociations afin de remplir leur obligation de poursuivre et mener à leur terme des négociations conduisant au désarmement;
  3. Mettre en place un traité qui interdise clairement et de façon explicite l’usage, la possession, le développement, la production, l’acquisition, le transfert et le déploiement d’armes nucléaires, de même que l'incitation, l'encouragement, le financement ou l'aide à entreprendre ces activités interdites. Le nouvel instrument juridique devrait également prévoir l’obligation d’une élimination totale des armes nucléaires, et un cadre légal pour y parvenir.

-------------------------------------------

 

Le traité d’interdiction des armes nucléaires est une de nos priorités en matière de plaidoyerCliquez ici pour en savoir plus.

 

 

 

 

United Nations, nuclear weapons, Jasmin Nario Galace, advocacy priorities