La table ronde de Pax Christi International sur « la Nonviolence : un style de politique pour la paix » se déroulera le 21 avril à Bruxelles

 

L’Union européenne (UE) et ses organisations membres ont des obligations morales et juridiques d’utiliser toutes les solutions non violentes possibles, comme les instruments d’action pour soutenir la prévention des conflits violents et la consolidation de la paix, la diplomatie et la médiation pour prévenir les conflits violents à travers le monde.

Malgré les défis auxquels l'UE et ses États membres sont confrontés, tels que la migration, le terrorisme et les risques géopolitiques, ils devraient continuer de concentrer leurs politiques sur la prévention et le règlement pacifique des conflits au lieu de passer à la défense, car les réponses non violentes aux conflits sont plus efficaces pour s’attaquer aux causes profondes des conflits et atteindre une paix durable. En outre, les partenariats avec les organisations de la société civile et les organisations internationales, telles que l'ONU, devraient être renforcés.

Dans son message pour la Journée mondiale de la Paix du 1er janvier 2017, le Pape François a appelé à une culture de la nonviolence renouvelée pour informer la politique mondiale aujourd’hui, affirmant que les réponses militaires aux conflits ne provoquent que davantage de violence. À cet égard, l’UE et ses États membres ont un rôle important à jouer, à savoir, employer et soutenir financièrement un large éventail d’instruments d’aide en matière de prévention des conflits violents et de consolidation de la paix.

Cependant, l’UE a pris de plus en plus d’initiatives dans le domaine de la défense et divers États membres ont augmenté leurs dépenses en matière de défense, en dépit de la reconnaissance dans la stratégie mondiale de l’UE du fait que la prévention des conflits s’avère plus efficace que de gérer des crises après leur éclatement.

Table ronde, le 21 avril

Lors de notre événement du 21 avril qui se déroulera dans l'après-midi, nous nous concentrerons sur le potentiel des stratégies et des outils non violents, en particulier dans le cadre des politiques de l’UE répondant aux conflits dans le monde. Les participants auront une meilleure compréhension des approches non violentes des conflits et de leur efficacité. En outre, le panel examinera comment les politiques de l’UE peuvent soutenir des stratégies non violentes en matière de prévention des conflits violents et de protection des communautés vulnérables. Cet évènement se déroule à la suite d'un évènement organisé par l'ONU le 2 mars à New York

Intervenants de la table ronde

Le groupe des intervenants comprend: 

  • Ms. Marie Dennis, co-présidente, Pax Christi International
  • Sr. Teresia Wamuyu Wachira, lectrice en études de paix et de conflits à l’Université Saint-Paul, Nairobi, membre du Conseil de Pax Christi International
  • Canan Gündüz, Conseillère en médiation au sein du Service européen pour l’action extérieure (SEAE)
  • Professeur Joachim Koops, doyen du Collège Vesalius de l’Université Libre de Bruxelles et directeur de l’Institut de Gouvernance Globale

Modérateur : M Pat Gaffney, coordinatrice de Pax Christi au Royaume Uni

Pour plus amples information, cliquez ici. 

Pour toute question, contactez notre chargée de plaidoyer du Secrétariat international, Alice Kooij Martinez sur a.kooij@paxchristi.net

____________

 

Cet évènement est organisé dans l’optique de la priorité en matière de plaidoyer de Pax Christi International, « la Nonviolence comme un style de politique pour la paix ».
 

 

 

Eureopean Union, nonviolence, Marie Dennis, Teresia Wamuyu Wachira