France: Jérusalem, deux peuples, trois religions.

 

Pax Christi France s’alarme de la décision prise, ce mercredi 6 décembre, par le président des Etats-Unis, M. Donald Trump, de reconnaître Jérusalem comme capitale de l’état d’Israël.

  • Cette décision est dangereuse pour le processus de paix entre Israël et la Palestine car elle est porteuse de nouveaux conflits et affrontements entre communautés et personnes.
  • Cette décision est dangereuse pour l’ensemble du monde car elle foule aux pieds les principes du droit international qui sont la seule alternative au rapport de force dans la vie du monde.

Pax Christi France se félicite de la réunion en urgence du Conseil de sécurité des Nations-Unies dont la France est un des artisans et demande qu’à l’occasion de cette réunion :

  • Soit réaffirmée de manière claire la résolution 2334 du Conseil de Sécurité de l’ONU du 23 décembre 2016 qui « souligne qu’il ne reconnaîtra aucune modification aux frontières du 4 juin 1967, y compris en ce qui concerne Jérusalem, autres que celles convenues par les parties par la voie de négociations ». En conséquence que le conseil de sécurité réaffirme la primauté du droit international et donc que le statut de Jérusalem ne peut résulter que de négociations équilibrées entre les Palestiniens et Israéliens.
  • Soit protégée l’identité particulière de Jérusalem, ville sacrée pour les Juifs, les Chrétiens et les Musulmans et sa vocation spéciale pour la paix.

Pax Christi demande que soit reconnu par l’ONU, l’Union Européenne et la France l’Etat de Palestine comme membre à part entière de la communauté internationale pour permettre un dialogue juste et équitable dans des négociations de paix qui sont toujours à espérer.